Théma matériaux : Sex Plays!

Le premier théma de l'année approche ! Et comme chaque année, c'est l'approche matériaux qui ouvre la marche... Le matériau retenu cette année est le silicone, dans un théma intitulé « Sex Plays! » qui portera sur les objets du sexe, leur conception, leurs usages, et les implications politiques d'une telle approche.

Rendez-vous lundi 27 novembre à 9h30 pour le début de la journée d'échanges, en amphi 3, bâtiment Olympe de Gouges de l'Université Toulouse - Jean Jaurès. La journée sera live-tweetée par les étudiant/e/s grâce au hashtag #SexPlays.

Les étudiant/e/s se retrouveront plus tôt, à 9h, en GH003 pour accueillir les participant/e/s de la journée.

le programme en français

the program in english!

Workshop Recherche 2017

La rentrée des nouveaux/elles masters a enfin eu lieu ! Après l'accueil du lundi 16 octobre et les mini-conférences du mardi 17 (deux présentations par les designers Émilie Cazin et Sylvain Bouyer), le travail de définition et recherche de sujets s'est lancé, soit quatre jours de cartes heuristiques, discussions, recherches en bibliothèque... En voici un petit aperçu.

Les étudiant/e/s de M1 et M2 rassemblé/e/s pour les premiers briefs et retour sur les 100 dessins réalisés pendant les vaccances.

Le workshop a aussi été un temps convivial avec la préparation de la "salade de l'amour" par les étudiant/e/s.

Workshop Dystopies de la communication (2017)

En février 2017, les master attaquent leur quatrième et dernier workshop du cursus. Après la JE « Dystopies de la communication », le workshop du même nom est mené par Anaïs Triolaire, designer.

Les étudiant/e/s du M2 en plein travail (et Anaïs Triolaire en petit dans le coin !)

Le sujet suivant était proposé :

Aujourd’hui, l’appauvrissement des ressources planétaires, la multiplication des conflits mondiaux, la “radicalisation” des extrémismes religieux, le réchauffement climatique, la montée du populisme et des formations politiques d’extrême droite… laissent imaginer de sinistres futurs, alors même que nos réseaux de télécommunication, ceux-là qui nous renseignent sur ce sombre contexte, semblent appelés à devoir proliférer. Si les utopies du XXIe siècle travaillent à penser (entre autres) les énergies propres, l’investissement des communs, le retour à l’économie locale ou encore les changements de paradigmes alimentaires, peu de scénarios font la part des télécommunications - si ce n’est pour admettre que nous avons Internet, et que nous devons penser ses usages pour assurer notre devenir.

Nous vous proposons de sortir de ce cadre, et de vous faire dystopiste. Élection de Marine Le Pen en mai prochain, catastrophe nucléaire à grande échelle, épidémie foudroyante, tsunami débordant, nuage de poussière provoqué par la chute d’une météorite, apocalypse zombie… Autant de scénarios fous, atroces, plus ou moins probables. Dans toutes ces situations, et d’autres plus créatives que nous vous invitons à penser, la communication sera nécessaire. Mais quelle sera-t-elle ?

Tout au long des 4 jours, les étudiant/e/s ont proposé une série de scénarios fous, inédits, stimulants...

Eau Secours : un scénario de montée des eaux catastrophique en Europe.

L'amour dure 4 jours : que deviennent les « progénitures » dans ce contexte ?

Contexte pré-électoral oblige, c'est l'élection de Marine Le Pen et un mode de fichage très particulier qui est ici envisagé.

Mobilisation générale dans le cadre d'un scénario où le lierre prolifère, pour recouvrir tout le territoire urbain...

Journée Dystopies de la communication (2017)

Dascritch, Jules David & Pia Pandelakis

Le workshop “Dystopies de la communication” a été introduit par une journée de visite des équipements de l’association Teta Neutral à Mix’Arts Myrys le 31 janvier et une table ronde à l’UT2J le 1er février. Vous pouvez retrouver le programme complet en PDF ici.

La visite à Mix’Arts Myrys s’est déroulée en compagnie de bikepunk et ttn. La journée d’études a rassemblé quant à elle Xavier Mouton-Dubosc, dit dascritch, développeur ; Jules David, ingénieur en aérospatiale ; Mélanie Bourdaa, maître de conférences en SIC (Université Bordeaux — Montaigne, Laboratoire MICA) ; Johann Chaulet, chercheur en sociologie (CNRS) ; Yoan Richard, artiste.

Dascritch parle démilitarisation, amants infidèles, transferts monétaires, militantisme et escroquerie...

Jules David présente quelques expérimentations avec un Raspberry Pi.

Mélanie Bourdaa évoque l'activisme fan dans Hunger Games et The 100.

Johann Chaulet discute des formes de surveillance horizontale permises et favorisées par les techniques de communication.

Yoan Richard évoque la dimension sensible du signal, ou comment déjouer, détourner et extrapoler les protocoles technologiques.

Workshop Design & Justice (2016)

Anthony Masure avec les étudiants

Comment, par le design, permettre aux citoyens et aux professionnels de la justice d’être en position d’acteurs afin de ne plus subir une bureaucratie juridique, actuellement perçue comme opaque voire injuste ?

Une journée d’étude en présence d’un avocat au barreau de Toulouse, de Janique Laudouar (journaliste), Frank Adebiaye (comptable-typographe) et de Raphaël Bastide (artiste et designer graphique) a permis de soulever un certain nombre de problèmes concernant des questions de lisibilité, d’accès à l’information et plus globalement d’égalité citoyenne. Durant 4 journées de workshop animées par Anthony Masure et Raphaël Bastide, les étudiants se sont ensuite saisis d’une problématique de leur choix pour esquisser des projets concrets.